Article rédigé par Bastien LEJOT, paru dans le Ouest-France le 23 novembre 2022

Dans la Manche, ils s’unissent pour venir en aide aux jeunes en difficulté

​L’association pour l’Aide aux Adultes et aux jeunes en difficulté (AAJD), installée à Agneaux (Manche), a signé ce lundi 21 novembre 2022 son troisième CPOM. Un contrat qui vise à aider les jeunes et à améliorer la protection de l’enfance.

PhotoCPOM

Le Département de la Manche, l’Agence régionale de santé de Normandie et le ministère de la Justice étaient aux côtés de l’association pour l’Aide aux adultes et aux jeunes en difficulté (AAJD), lundi 21 novembre 2022, à Agneaux (Manche). | Photo OUEST-FRANCE

Venir en aide aux jeunes, de la petite enfance à leurs 25 ans. Tel est le credo de l’association pour l’Aide aux adultes et aux jeunes en difficulté (AAJD), installée à Agneaux (Manche). Sur l’ensemble du département, elle accompagne 600 enfants, adolescents et jeunes adultes dans les trois champs suivants : la protection de l’enfance, le handicap et la protection judiciaire de la jeunesse.

« Rendre cette société plus inclusive »

Lundi 21 novembre 2022, l’AAJD a signé son troisième contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM), après ceux de 2009 et 2015. Parmi les signataires, l’Agence régionale de santé, le département de la Manche et le ministère de la Justice. Un contrat qui lie les différentes parties pendant cinq ans, sur la période 2022-2026.

Tous ont un objectif commun : « Rendre cette société plus inclusive », a résumé Jérôme Dupont, directeur adjoint de l’ARS, et « insérer des jeunes en difficulté », a conclu Marie De Gouville, directrice territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse dans l’Orne, la Manche et le Calvados.